Cadre éthique et déontologique

Le psychothérapeute se doit d’assurer l’éthique de la relation thérapeutique, centrée sur l’accueil, le respect de la personne et de sa souffrance, la protection du client, la confidentialité de ce qui se dit pendant les séances.
Membre de la Société Française de Gestalt, j’adhère à sa charte déontologique.

Nous en évoquerons les points essentiels lors de nos premiers rendez-vous.
http://www.sfg-gestalt.com/index.php/la-societe-francaise-de-gestalt/fonctionnement-de-la-sfg/charte-deontologique

Je souscris à la déclaration de Strasbourg sur la psychothérapie (21 octobre 1990) :
1. « La psychothérapie est une discipline spécifique du domaine des sciences humaines dont l’exercice représente une profession libre et autonome.
2. La formation psychothérapeutique exige un niveau élevé de qualification théorique et clinique.
3. La diversité des méthodes psychothérapeutiques est garantie.
4. La formation dans une des méthodes psychothérapeutiques doit s’accomplir intégralement et comprend la théorie, l’expérience sur sa propre personne et la pratique sous supervision. Sont également acquises des vastes notions sur d’autres méthodes.
5. L’accès à la formation est soumis à diverses préparations préliminaires, notamment en sciences humaines et sociales.»